Le numérique dans la conception en Design retail de luxe

Aujourd’hui, nous mettons en lumière la conception numérique en matière de design retail de luxe, avec un accent particulier sur le rôle de cette avancée.

Le design retail a connu des transformations majeures depuis les premières ouvertures de magasins Bon Marché à Paris, Selfridges à Londres et Macy’s à New York.

Depuis, les magasins de détail ont dû se redéfinir pour s’adapter au paysage en constante évolution des goûts des clients et des progrès technologiques qui influencent l’expérience d’achat.

Les principales innovations en matière de conception en architecture commerciale se sont concentrées sur les standardisations des techniques et des qualités de conception.

Telles que:

  • Les modifications de la structure de l’espace
  • Les entrées
  • La matérialité.
  • Les systèmes de circulation
  • Les qualités atmosphériques

Si ces facteurs ont un impact important sur la façon dont le consommateur est immergé dans l’expérience thématique et influencent finalement sa décision d’achat, il est devenu de plus en plus important d’incorporer une approche innovante de l’aspect numérique dans la conception en design retail de luxe.

Victor Gruen, bien connu pour ses créations innovantes de magasins de détail et de centres commerciaux en Europe et aux États-Unis dans les années 80, était un visionnaire en termes d’architecture urbaine.

Ses créations ont été principalement influencées par le nombre croissant de propriétaires de voitures et la construction d’autoroutes. Dans le but de capitaliser sur ces développements, il a essayé de fusionner les sphères de la vie, du travail, des loisirs et du shopping en une seule et même expérience.

De même, le rôle du numérique dans le design retail ne doit pas être de remplacer les magasins physiques. Mais d’améliorer l’expérience globale.

L’importance de la numérisation dans l’architecture commerciale

Le secteur de la vente au détail de luxe devrait connaître une croissance significative au cours des prochaines années en France. En raison de la nécessité pour les grandes marques de suivre la numérisation de la conception des magasins de détail.

Michelle Emmerson, directrice générale de Walpole British Luxury,  souligne que: «les marques sont de plus en plus exposées à un nouveau groupe de consommateurs issu d’un groupe démographique plus jeune. Cela ne transforme pas seulement la façon dont l’expérience de la vente au détail de luxe a été traditionnellement perçue. Mais remet également en question les concepts de magasins traditionnels qui ont été personnalisés pour un groupe cible spécifique. Les clients d’aujourd’hui attendent une expérience «omnicanal» personnalisée, pertinente et cohérente sur toutes les plateformes, brouillant ainsi la distinction entre les magasins physiques et les magasins en ligne ».

Les marques de luxe se sont traditionnellement associées à des designers qui ont travaillé avec:

  • Des hôtels cinq étoiles
  • Des super-yachts
  • Résidences de luxe

Pour créer des expériences immersives en collaboration avec ceux qui maîtrisent les codes et la culture du monde du luxe.

Avec les développements décrits, les marques de luxe s’adressent de plus en plus aux agences numériques ou même aux startups technologiques. Afin de développer une expérience de vente au détail numérique où la technologie ne ressemble pas à la technologie.

Les principaux exemples de l’industrie suivants de Nike, Givenchy et Jimmy Choo présentent des idées novatrices reliant l’expérience de magasin de détail numérique et physique.

Expérience produit immersive et collaborations créatives de Nike

Nike est bien connu pour ses concepts de magasins retails innovants. Avec ses ouvertures Nikelab à New York, Londres, Paris, Milan, Hong Kong et Shanghai, Nike a développé un nouveau concept avec une entreprise numérique connexe.

le numérique dans le design retail, exemple de nikelab

Nikelab agit à l’intersection entre sport, design et culture. Il présente les produits emblématiques du sportswear tout en interagissant avec sa grande base de fans passionnés. De plus, il propose des éditions limitées des derniers articles de performance et de style sport de Nike. Réinterprétés grâce à des collaborations créatives et des collections capsules uniques de divers partenaires créatifs tels que Jun Takahashi.

le numérique dans l'architecture commerciale, exemple de nikelab

L’expérience en direct du monde en ligne de Burberry

Avec son magasin phare sur Regent Street à Londres. Burberry reflète parfaitement la réalité hors ligne avec son expérience en ligne. Selon Angela Ahrendts, PDG de Burberry, le magasin phare est une célébration du design et de l’artisanat britanniques. Elle offre ainsi un environnement de marque dynamique et luxueux.

La technologie a été tissée tout au long de l’architecture d’époque du bâtiment pour améliorer l’expérience d’achat et intégrer les progrès futurs.

Selon Ahrendts: «franchir les portes, c’est comme entrer sur le site Web. C’est Burberry World Live. »

La conception numérique pour le design retail

La marque de mode permet à ses consommateurs de pré-commander des pièces de la dernière collection directement sur le défilé. Grâce à la possibilité de personnaliser des pièces de la piste, Burberry se connecte davantage à ses clients.

En raccourcissant le temps entre la présentation de la collection et le commerce, Burberry est en mesure de donner aux consommateurs une expérience unique de posséder un article bien avant qu’il n’arrive dans les rayons des magasins. De plus, ce processus permet à la marque de déterminer les préférences du consommateur. Ainsi que d’ajuster la ligne de production en conséquence.

Salle d’exposition virtuelle et expérience de pré-commande de Jimmy Choo

Le label de chaussures et d’accessoires Jimmy Choo engage ses clients en leur proposant une salle

d’exposition virtuelle pour améliorer l’expérience de précommande. La fonction du design numérique conçue après l’espace physique retail permet aux clients de jouer à l’éditeur de mode et de pré-commander des articles de la dernière collection. Le showroom numérique a été partagé pour la première fois par le biais de la newsletter le 7 juillet. Ce qui a conduit les lecteurs de la newsletter avec un bouton «magasiner la collection» sur la page de commerce électronique pour parcourir les articles automne / hiver. L’indice sur la newsletter « voyez ce que les rédacteurs ont vu. » capte intelligemment l’intérêt des lecteurs avertis de la mode.

La vidéo de la campagne, renvoie au showroom virtuel créé par la startup de vente au détail virtuelle Avenue Imperial. Une fois debout directement devant un groupe d’accessoires. Le consommateur peut cliquer sur une chaussure ou un sac particulier. Afin afficher une image plus grande et des informations sur le produit dans une fenêtre contextuelle. Cette fenêtre permet un panorama complet à 360 degrés et partager des images via un «partage  » bouton.

Lire aussi:

(96)